Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Buhler, James. Neumeyer, David. Deemer, Rob. Hearing the Movies: Music and Sound in Film History

Carlos Henrique Silveira
Référence(s) :

Buhler, James. Neumeyer, David. Deemer, Rob., Hearing the Movies : Music and Sound in Film History, New York : Oxford University Press., 470 pages.

Texte intégral

  • 1 Buhler, J., Neumeyer, D., Flinn, C. Music and Cinema. Hanover : University Press of New England. 20 (...)

1James Buhler et David Neumeyer sont certainement les auteurs les plus importants à publier sur l’analyse de la musique de film depuis les années quatre-vingt-dix aux Etats-Unis. Entre autres contributions, ils ont édité ensemble (avec Caryl Flinn) Music and Cinema1, un livre consacré aux différentes perspectives de l’étude de la musique de film. Tous les deux sont professeurs de théorie musicale à l’école de musique de l’université du Texas à Austin (Neumeyer étant aussi professeur à Leslie Waggener College of Fine Arts). Pour ce nouvel ouvrage, ils collaborent avec Rob Deemer, professeur assistant de composition musicale à l’Université de l’État de New York. Important compositeur de musique de concert, de musique de film et de danse aux États-Unis, Deemer participe aussi à la diffusion et à la popularisation des œuvres musicales de compositeurs contemporains américains.

2Dans Hearing the Movies, les auteurs abordent l’analyse et l’histoire du son au cinéma. Original, l’ouvrage est divisé en trois parties rythmées par deux sections intermédiaires nommées interludes. Chaque partie rend compte de la musique de film d’une manière particulière à travers des exemples ponctuels permettant d’illustrer les concepts présentés. Par contraste, les interludes présentent plutôt des éléments méthodologiques pour commenter et analyser les films à travers leurs musiques. La table des matières nous donne une division bien claire des contenus et concepts abordés (s’éloignant d’autres ouvrages sur la musique de film plus confus et moins bien organisés). Le livre dispose ainsi d’un aspect didactique pour le lecteur : sa consultation ponctuelle est facilitée par des renvois précis à chaque concept présenté.

3La première partie du livre « The Sound Track and Film Narrative : Basic Terms and Concepts » est consacrée aux termes et concepts servant à la description de la piste son des films. Des définitions fondamentales (comme « son diégétique » et « son extradiégétique ») prennent place au côté d’un lexique plus spécialisé des concepts musicaux (comme tempo, métrique, polyphonie, etc). Des termes techniques comme « sound lag », « sound advance », etc, (qui font partie du vocabulaire de la composition musicale) sont présentés également comme des outils analytiques importants. Chaque chapitre se termine par un résumé accompagné de plusieurs exercices reflétant les diverses approches analytiques possibles.

4Un exemple parmi les exercices celui dit de la checklist. Il consiste en un inventaire descriptif, étape par étape, de l’ensemble des caractéristiques de la piste sonore. En partant d’informations générales sur le film, cet exercice permet d’établir un bref synopsis de la scène analysée, de lister les repères musicaux et de mener un résumé des fonctions narratives des musiques. La checklist devient un outil visant l’exhaustivité de la description de la bande sonore.

5Le premier interlude propose des conseils à la fois pour la réalisation d’une analyse et sa présentation sous la forme d’un article ou d’une note de lecture. L’incitation faite au lecteur de réaliser une description analytique en conformité avec les règles de l’édition scientifique est une initiative remarquable contribuant à la valeur pédagogique de cet ouvrage.

6La deuxième partie « Music, Film Form, and Film Style » met l’accent sur le rôle formel et stylistique de la musique dans le film à partir d’exemples divers qui vont de la fonction de la musique de générique, à son rôle dans un montage, en passant par le recours au leitmotiv, puis les « love thèmes », etc. La fin du chapitre est une nouvelle fois accompagnée par un résumé des notions fondamentales, mais sans proposition d’exercices cette fois-ci.

7Dans le second interlude, les auteurs suggèrent plutôt des approches pour interpréter un film à partir de sa bande sonore. C’est pourquoi, la question de la mise en relation de la musique avec le thème général du film est abordée. Pour mener à bien ce travail interprétatif, est encouragée également la mobilisation de ressources qui n’apparaissent pas directement liées à la thématique et qui sont en quelque sorte « cachées », relevant plutôt de l’étude des genres, de l’idéologie ou de la politique. Ce dernier interlude complète le premier en offrant une analyse plus pointue des possibles interprétatifs après avoir donner les bases d’une analyse plus descriptive.

8La troisième partie « The Sound Track : A Technological History » raconte l’histoire de la piste son, principalement aux États-Unis. Les auteurs discutent alors de questions technologiques, économiques, stylistiques, juridiques et esthétiques en prenant soin de ne négliger aucune « époque » de l’histoire du cinéma américain.

9D’un point de vue pédagogique, Hearing the Movies est très original. Il pourrait être utilisé comme un manuel dans un cours d’analyse des bandes sonores. Les auteurs complètent leurs écrits avec un site (http://www.hearingthemovies.net/​) proposant de nombreux exemples. Ils tiennent aussi un blog (http://hearingthemovies.blogspot.com/​), qui malgré le manque de mise à jour, transmet des informations utiles sur l’actualité des ressources disponibles (sites, textes de support, journaux, extraits de bandes son originales). Ces données supplémentaires sont à la fois directement liées au livre (sous forme de liens vers les films analysés ou vers les textes d’où sont extraites les citations utilisées, etc.) et en sont complémentaires (exercices supplémentaires, vidéos sur youtube, analyses, supports de cours, etc.).

10En proposant également un glossaire assez complet et des analyses très détaillées qui aident à la compréhension de la théorie abordée, Hearing the Movies est un livre qui peut être lu aussi bien par des lecteurs non-spécialistes que par des lecteurs avertis.

11Aussi complet qu’il soit, l’ouvrage délaisse néanmoins les questions de la perception et de la réception sonore par le spectateur. Mais cette lacune n’est pas spécifique à ce livre en particulier. En effet elle est très fréquente dans la littérature spécialisée sur la musique de film qui lorsqu’elle s’intéresse aux effets cognitifs provoqués, les aborde de manière très lointaine et sans véritable assise scientifique. Cependant, quelques auteurs commencent à aborder ces théories en complément de leur travail analytique (notamment Lipscomb, 2005).

12Dans le deuxième chapitre, en employant des concepts venus de la musique (tempo, rythme, métrique, mélodie et accompagnement, polyphonie) pour décrire la piste son, les auteurs souhaitent aussi souligner sa « musicalité ». Bien que cohérents et satisfaisants, ces emprunts soulignent la fragilité et la pauvreté du vocabulaire spécifique à l’analyse musicale filmique, exception faite des travaux de certains auteurs comme Chion ou Cook. Sur ce point, l’ouvrage n’offre pas non plus une contribution substantielle à l’établissement d’un lexique exhaustif et adéquat. Néanmoins Hearing the Movies est un livre intéressant, qui motive le lecteur à non seulement voir un film, mais à l’écouter d’une manière attentive et critique. Il est l’un des rares, sinon le seul livre, à travailler l’analyse de la musique de film d’une manière progressive (d’une description précise de la piste son, à une analyse plus approfondie de codes musicaux, en passant par l’histoire du cinéma), de manière didactique, extrêmement détaillée et nourrie par de nombreux exemples et autres exercices. Sans aucun doute, cet ouvrage deviendra très rapidement une référence incontournable dans les bibliographies de tous ceux (chercheurs, enseignants, compositeurs, sound designers, etc.) qui s’intéressent à la musique (et au son) au cinéma.

Haut de page

Notes

1 Buhler, J., Neumeyer, D., Flinn, C. Music and Cinema. Hanover : University Press of New England. 2000, p. 405.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Carlos Henrique Silveira, « Buhler, James. Neumeyer, David. Deemer, Rob. Hearing the Movies: Music and Sound in Film History », Mise au point [En ligne], 4 | 2012, mis en ligne le 11 mai 2012, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://map.revues.org/696

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Mise au point sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page