Navigation – Plan du site

Appel à contribution, Mise au Point n°11

« Le court métrage : Formes, formats, usages »

Le court métrage a depuis longtemps constitué pour les cinéastes, néophytes ou aguerris, un terreau fertile à l’expérimentation et à l’innovation. Dans l’histoire des médias, on constate qu’il est un lieu propice à un questionnement sur les spécificités et les usages de l’écriture audiovisuelle. Rappelons qu’avant d’être un format particulier il a longtemps été la norme. Ce n’est que dans les années 1910 que se met en place une différenciation entre court et long métrage.

Ce numéro de Mise au Point est l’occasion de revenir sur les questions posées par ce moment de mutation, en termes de production, distribution, programmation et réception, et dans une perspective historiographique. Depuis que le court métrage est devenu une forme spécifique, il se définit par des éléments intrinsèques liés à sa structure (la brièveté de la forme exige une certaine clôture des récits) et à son mode de production propice à la diversité (film d’école, film de commande, film expérimental, film d’art, film militant, programme TV court, websérie…). Le court métrage s’est développé aussi bien dans le documentaire que dans la fiction, et peut être le lieu d’une écriture classique comme d’innovations formelles et narratives. À l’instar d’autres formats audiovisuels, l’emprunt est une tendance forte dans le court métrage — qu’il s’agisse de fragments d’actualité, d’archives historiques ou de found footage.

Nous proposons d’explorer ces dimensions autour des thématiques suivantes :

  • Le rapport au long métrage. La brièveté détermine-t-elle des formes particulières ?

  • La notion de clôture du récit (documentaire et fiction).

  • Les enjeux de l’altérité et de l’hybridité.

  • Les enjeux économiques (financements, modes de production, de distribution et de diffusion).

  • Les nouvelles formes de narration interactive et numérique et leur influence sur la forme courte (notamment dans les récits participant d’une logique cross et/ou trans-media).

  • Les usages sociaux, professionnels, amateurs, politiques.

Les contributeurs intéressés peuvent adresser un abstract de 250-500 mots, accompagné d’un bref CV, à Christophe Gelly : cgelly@yahoo.fr ; Caroline Lardy : Caroline.LARDY@univ-bpclemont.fr et Isabelle Le Corff : map.afeccav@gmail.com pour le 31 mai 2017. Les articles complets seront à soumettre au plus tard le 30 septembre 2017.