Navigation – Plan du site

Introduction

Pierre Beylot, Isabelle Le Corff et Michel Marie

Texte intégral

1Le premier numéro de la revue en ligne Mise au Point propose une réflexion sur la nature de la recherche en cinéma et audiovisuel à travers le monde par des chercheurs de cultures et d'horizons différents. Il interroge les pratiques établies dans ce champ complexe, né du croisement entre cinéma, télévision et nouveaux médias. Les questions de méthodologie de recherche sont au cœur de la réflexion menée, avec le souci de fournir aux étudiants des outils théoriques tant sur la création filmique que sur la réception des œuvres, la légitimité des objets et la difficulté pour le jeune chercheur de constituer un corpus, d'établir des choix critériés entre approche quantitative et approche qualitative.

2Entre théorie et création, Isabelle Singer et Philippe Morice relient le discours de ce qui considère le film aux pratiques de ce qui le fabrique. Les deux chercheurs mettent en évidence l'articulation entre les intentions artistiques, les considérations économiques et les recherches ergologiques et montrent que la fabrique du film, depuis son idée originale jusqu'à sa diffusion, travaille sans cesse à la mise en harmonie de ces faux antagonismes pour le seul bénéfice de l'œuvre accomplie et partagée. Gilles Ménégaldo interroge la création cinématographique sous l'angle de la citation filmique. L'examen de quelques pratiques citationnelles (image et/ou son, musique) lui permet de déterminer la place relative de ce procédé dans le discours du film et ce qu'il révèle de la posture des cinéastes en relation avec un héritage cinématographique et plus largement, un héritage culturel, mettant en évidence les modes d'interaction entre film cité et film citant.

3La question de la légitimité des objets demeure cruciale au sein des recherches en cinéma et audiovisuel. Selon Daniel Serceau, les chercheurs en études cinématographiques ne reconnaissent qu'une faible partie de la production d'« images-sons animées » mondiale. Celui-ci plaide pour une étude des œuvres qui s'ouvre à la dimension du « référent imaginaire ». Bernard Papin expose la démarche du groupe LU/TE (Lumières et Télévision) dans le choix des critères de pertinence et les stratégies de légitimation des objets de la recherche pour constituer une base de données commune à tous les chercheurs de ce groupe sur les représentations des Lumières à la télévision française. Marc Vernet présente quant à lui le programme de recherche ANR Corpus 2007-2010 intitulé Cinémarchive qui s'appuie sur une liste de fonds d'archives conservés par la Cinémathèque française et l'Institut Jean Vigo et qui vise à mettre en relation des archivistes et des chercheurs et à traiter des fonds d'archives catalogués et jusqu'alors non exploités scientifiquement.

4Virginie Spies rappelle la difficulté pour le chercheur de prendre en compte des objets au caractère plurimédiatique comme la télévision populaire et la presse people, objets souvent qualifiés de populaires voire d'illégitimes, sans céder à la mode et tout en tenant compte de l'actualité des institutions de l'audiovisuel dans leur dimension tant structurelle qu'économique. Spies tente de mieux saisir les répercussions qu'il peut y avoir entre le choix des objets de recherche et l'identité du chercheur en cinéma et audiovisuel par une enquête de terrain auprès d'un petit nombre de chercheurs interrogés sur le choix de leurs objets de recherche, leurs pratiques médiatiques et scientifiques. Alain Brassart dans Existe-t-il une réception homosexuelle ? Quelques pistes de réflexion à propos du cinéma français interrogent la réception du cinéma français et démontrent que chaque film est « lu » différemment par les spectateurs selon leur « race », leur identité sexuée ou leur orientation sexuelle, et qu'il existe par conséquent une réception homosexuelle.

5Claude Forest pour sa part remet en cause les apports des approches quantitatives dans la recherche en économie du cinéma. Si, comme dans toutes les sciences sociales, analyser les chiffres permet de se méfier du discours convenu et de la fausse évidence liée à une perception immédiate, il convient cependant de ne pas s'en tenir aux seules données quantitatives. L'incapacité à évaluer le qualitatif, une tentation de vouloir imposer des références normatives, la fascination pour des classements parfois aussi éphémères que non signifiants ou substituer l'exploit algébrique au sens figurent en effet parmi les nombreux risques des approches quantitatives qu'ils dénoncent comme tendant à dominer l'économie du cinéma.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Beylot, Isabelle Le Corff et Michel Marie, « Introduction », Mise au point [En ligne], 1 | 2009, mis en ligne le 12 août 2013, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://map.revues.org/1253 ; DOI : 10.4000/map.1253

Haut de page

Auteurs

Pierre Beylot

Articles du même auteur

Isabelle Le Corff

Maître de Conférences à l’Université de Bretagne Occidentale. Membre de l’équipe de recherche HCTI, ses travaux portent sur une approche culturelle du cinéma. Auteure de nombreux articles sur le cinéma irlandais, sur la réception des films, elle a publié notamment Cinemas of Ireland, 2009, Cambridge Scholars Publishing et a co-dirigé l’ouvrage Les images en question. Cinéma, télévision, nouvelles images : les voies de la recherche, 2011 aux Presses Universitaires de Bordeaux. Elle est également co-directrice de publication et rédactrice en chef de la revue Mise Au Point.

Isabelle Le Corff is Senior Lecturer in English and Film Studies at the university UBO (Université de Bretagne Occidentale), France. Her research interests include Irish and Irish-American cinema as well as Film in education. She is the author of various articles in French and in English and is co-editor of Cinemas of Ireland, Cambridge Scholars Publishing, 2009, and of Les Images en Question. Cinéma, Télévision, Nouvelles Images : les voies de la recherche, Presses Universitaires de Bordeaux, 2011. She created and is now Chief editor of the peer-reviewed e-journal Mise Au Point, Cahiers de l’Association Française des Enseignants et Chercheurs en Cinéma et Audiovisuel.

Articles du même auteur

Michel Marie

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Mise au point sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page